Compagnonnage au potager : les fleurs amies de nos légumes

Pourquoi séparer fleurs et légumes ? Aujourd'hui le jardin est devenu un véritable lieu de vie et de détente. Et le potager n'est plus un simple lieu de production, mais aussi un lieu de couleur et de beauté.  Mais pour joindre l'utile à l'agréable, il faut faire des choix judicieux... Zoom sur le compagnonnage au potager !

Fleurs et légumes au potager, © Gnis-Labat-Rouquette

Attirer les insectes utiles

Dans les rayons des magasins de jardinage, la gamme des plantes mellifères à cultiver au jardin s'est considérablement élargie. Les plantes mellifères sont source de nectar pour les abeilles et les attirent. Elles favorisent la pollinisation de fleurs de plantes potagères. Fleurs de tomates, de haricots, de poivrons ou encore d'aubergines sont ainsi fécondées, et fructifient pour donner de délicieux légumes.

Fournir de la matière organique aux légumes

Sur un coin du jardin, avant de mettre en place des légumes, la phacélie, une plante intermédiaire, semée en avril, pousse très vite, étouffe les mauvaises herbes et, avec ses jolies fleurs mauves, attire les insectes pollinisateurs. Pour que la phacélie ne se ressème pas spontanément, on peut la faucher à la fin de la floraison, la sécher et l'enfouir. A la façon du compost, elle fournira ainsi de la matière organique à tous les légumes qui en sont gourmands : courges, légumes fleurs, choux, céleris, poireaux... 

Repousser maladies et parasites

Certaines fleurs ont une action bénéfique contre des maladies ou des parasites. Si les capucines naines protègent les tomates par leur action anti-mildiou, les œillets d'Inde, sans que l'on ne sache vraiment pourquoi, les fortifient et favorisent une production abondante.

Des plantes aromatiques, comme le thym serpolet ou le basilic, intercalées entre les rangs de légumes, éloigneront avec leur parfum les mouches qui attaquent les carottes.

Ainsi, les fleurs utiles au potager sont nombreuses : asters, pourpiers, soucis, capucines, mufliers, zinnias, reines marguerites, belles de jour... Elles seront efficaces et agréables en bordure du potager ou à proximité des légumes.

L’incroyable biodiversité des plantes du potager

Tournée sur le SIA 2015
Emission "Semences Mag" de Campagnes TV - Mercredi 25 février 2015

Tout mon potager dans 1m2

Tournée sur le SIA 2015
Emission "Semences Mag" de Campagnes TV - Samedi 28 février 2015

En complément du choix de variétés résistantes aux maladies, il est plus raisonnable de repousser les insectes nuisibles plutôt que d'essayer de les détruire tous. On peut se faire aider par des insectes protecteurs : syrphes, coccinelles, carabes... qui les élimineront à notre place. Il suffit de laisser pousser quelques mauvaises herbes dans le jardin (carottes sauvages et autres ombellifères) pour attirer ces sympathiques insectes. Par ailleurs, de nombreuses plantes dont le nectar est utilisé par les abeilles (plantes mellifères, soucis, camomille, fenouil, aneth, phacélie...) favorisent le développement d'insectes utiles car prédateurs de certains ennemis des légumes (pucerons, vers gris, vers blancs, tiques, piérides, taupins, altises, charançons, mouches, aleurodes...). Ainsi, dans nos potagers, il faut rechercher les équilibres naturels entre les populations de plantes, d'insectes, d'oiseaux ... pour bien protéger nos légumes.
LG
MD
SM