Les plantes : des capteurs solaires très efficaces

Depuis toujours, les hommes ont eu conscience que le soleil était à la base de la vie. Les connaissances scientifiques l'ont confirmé et la sensibilité écologique actuelle remet le soleil et les plantes au premier plan.

Le Dieu Soleil au travers des siècles

Chez les anciens égyptiens Ra était le dieu du soleil. 14 siècles avant Jésus-Christ, les prêtres enseignaient que Ra faisait pousser les plantes. Au XVIIème siècle, Van Helmont, scientifique flamand calcule que le saule qu'il cultive a grossi de 77 kg en 5 ans, et que le sol dans lequel il est cultivé a diminué de 57 kg. Il en conclut que son saule puise également sa nourriture de l'eau et de l'air. C'est à la fin du XVIIIème siècle que des chercheurs découvrent le rôle de l'oxygène et de la lumière. En 1817, la chlorophylle des feuilles est isolée par 2 chimistes français. Puis en 1845, Julius Robert Von Mayer, médecin et phycisien allemand met en évidence le rôle de la lumière comme source d'énergie pour la photosynthèse permettant à la plante de «fabriquer» les sucres qui lui sont nécessaires.

Température, lumière, CO2, eau

Chez les végétaux, la photosynthèse a lieu essentiellement dans les feuilles. Elle est directement influencée par les conditions du milieu : température, eau, CO2. La lumière est la source de l'énergie. C'est pourquoi, son rôle est capital pour le «rendement» des plantes à synthétiser des glucides et à produire les molécules à la base de notre alimentation.

Capter l'énergie solaire

Chaque plante n'a pas les mêmes besoins. Mais le soleil étant la source de l'énergie, il faut que la plante puisse la capter au mieux. C'est ainsi que la durée de la végétation (cycle de vie), le nombre de feuilles, leur port et leur disposition sur la plante sont des éléments déterminants de l'activité photosynthétique. La lumière donne l'énergie qui déclenche une série de réactions biochimiques. Elles aboutissent à la production du sucre, puis de l'amidon, mais aussi des acides aminés, des acides gras... En une heure, le poids sec d'une feuille de tournesol peut augmenter de 9%.

Transporter les glucides et faire des réserves

Naturellement, les glucides ne restent pas dans les feuilles. Ils se concentrent dans la sève qui va permettre le transport vers les organes de stockage, comme les graines... pour assurer l'avenir et la reproduction.
Chargement en cours...

Maïs et photosynthèse, une efficience remarquable

Jean-Paul Renoux - Responsable maïs, Arvalis Institut du Végétal
© Gnis

LG
MD
SM