Ces fibres que la Chine nous envie...

Fibres de lin
Depuis plusieurs années, la filature et la confection chinoises plébiscitent l'utilisation du lin dans le prêt-à-porter. En terme de surface, la Chine est d'ailleurs le premier pays du monde avec environ 133.000 hectares de lin cultivés en 2003. Or, elle achète 70 à 80% des lins teillés d'Europe. Enquête...

Les plus belles fibres du monde

Certes les surfaces chinoises sont les plus vastes, mais la production de lin à l'hectare est très faible. Et c'est en Europe que l’on produit les plus belles ''fibres longues'' avec les meilleurs rendements. Forte de 80.000 hectares cultivés en 2005, la France représente à elle seule 80% de la production européenne. Le lin est aussi cultivé en Belgique et aux Pays-Bas. Plusieurs raisons expliquent l'exceptionnelle qualité du lin européen : des sols et des conditions climatiques favorables bien entendu. Mais aussi un patient travail de sélection de variétés adaptées aux contraintes naturelles et aux différents débouchés. Dernier élément, particulièrement important : le savoir-faire des producteurs.

Un savoir-faire qui se transmet

Cultiver du lin ne s'improvise pas. Cela exige un savoir-faire qui se transmet souvent de père en fils. Il faut beaucoup de temps pour acquérir l'expérience nécessaire. Premier point essentiel : cette culture se raisonne sur le long terme. Sur une même parcelle, deux cultures de lin doivent être espacées d'au moins 6 ans pour éviter l'épuisement de la terre et obtenir des fibres de qualité. La protection des cultures contre les attaques de champignons ou d’insectes est un autre élément important. De façon générale le lin demande peu de pesticides, mais une observation attentive des champs est indispensable tout au long de la culture.
61% pour l'habillement 18% pour le linge de maison : draps, nappes et de plus en plus linge de toilette 9% pour l’ameublement 12% pour les tissus techniques

La Boutique : posters, semences, jeux éducatifs...

semencemag.fr

LG
MD
SM