Ne plus avoir peur de marcher sur la pelouse

Machine à piétiner
''Violette ! Sors de la pelouse s'il te plaît''. Rouler, s'étaler, gambader, pique-niquer, voilà ce dont on a envie à la vue des pelouses épaisses et bien tondues qui agrémentent nos villes. Malheureusement, ces espaces sont encore bien souvent réservés au plaisir des yeux... Pas toujours facile à expliquer à nos chers bambins !

Des gazons plus costauds

Heureusement, les choses sont en train de changer, avec l'apparition de gazons qui n'ont rien à craindre des bottes, sandales et autres chaussures de sport. En effet, les services municipaux disposent de plus en plus de variétés de gazons spécifiquement sélectionnées par les sociétés semencières. Ces variétés réunissent des qualités de résistance au piétinement et un bel aspect esthétique, avec une herbe dense et fine.

Vous avez dit graminées ?

Les espèces de graminées à gazon portent des noms parfois peu connus : ray-grass anglais, fétuques rouges, fétuques élevées... La résistance au piétinement est liée à la robustesse de la plante, à son nombre de tiges issues de la base de la plante (talles) et pour certaines du réseau de racines ou de tiges souterraines qu'elles sont capables de développer dans le sol. Les sélectionneurs y travaillent. Comme à l'école, une grille de notation permet de faire le point sur les progrès acquis par les différentes espèces. Par exemple, en quelques années, la fétuque rouge gazonnante, réputée sensible, est devenue plus résistante au piétinement. Les producteurs de semences de gazon peuvent donc composer des mélanges plus résistants au piétinement par le choix des espèces et variétés.

Pour en profiter pleinement

66% des citadins de grandes villes se rendent dans un parc au moins une fois par semaine. Il est important pour eux de pouvoir en profiter pleinement. Mais en dehors des périodes délicates: jeunes pelouses, périodes de pluies ou de gel... peuvent-ils tranquillement marcher sur les pelouses sans crainte d'un rappel au réglement ? Techniquement, les semences sont au point. Lorsque les municipalités auront pu renouveler les gazons de leurs parcs et jardins, plus personne ne devrait avoir peur de marcher dessus. Et Violette pourra alors librement courir sur les pelouses de sa ville.
Chargement en cours...

Mon gazon est plus beau que le tien

Un petit documentaire passionnant qui vous fera rentrer dans le monde de la recherche sur les gazons. Extrait des journées Biodiversité Gnis 2008. © Metaphore production.

Les 3/4 des Français vivent en zone urbaine. Les villes occupent 30% du territoire. Autant dire que la quête de verdure et de nature est devenue un enjeu majeur dans notre société. Les 370.000 hectares de parcs et jardins que compterait notre pays sont là pour en témoigner. Pour se faire une idée, un hectare équivaut à la superficie d'un terrain de football. Une étude* a montré que les habitants des grandes villes attendent d'abord d'avoir des pelouses pour s'y allonger ou y jouer au ballon. D'ailleurs, 69% des gens interrogés sont contre l'interdiction des jeux de balle dans les parcs et 50% contre l'interdiction de marcher sur les pelouses. *étude Tremplin et protocoles et salon jardin et paysages, 2003.
Pour tester les qualités de résistance d'un gazon au piétinement, il existe un équipement professionnel : la machine à piétiner. Spécialement conçue pour reproduire les traitements de choc infligés aux pelouses par les crampons des footballeurs et autres rugbymen, elle permet de sélectionner les plantes les plus résistantes. Après un tel traitement, les sélectionnées à cet examen ne craignent plus personne !
LG
MD
SM