Les prairies fleurissent

De plus en plus, nous découvrons des parcelles de fleurs aux abords de nos agglomérations. Les secteurs péri-urbains, encombrés de zones d'activités artisanales et commerciales, gagnent en couleurs et en attraits. Mais, grâce aux responsables des services espaces verts, les prairies fleuries font également leur entrée dans les cités, dans les parcs urbains.

Les prairies fleuries bourdonnent

La préoccupation de l'environnement est désormais très partagée. Mais que faire à notre niveau contre l'érosion de la biodiversité ? En réalité, la biodiversité ne concerne pas seulement les pays tropicaux, les forêts équatoriales, les océans, et tous les espaces naturels. Le milieu urbain est également un lieu de biodiversité qui peut être enrichi. En ville, la prairie fleurie peut accueillir une diversité d'espèces animales et végétales de mars à septembre. Les plantes sont sources de nourriture pour un grand nombre d'insectes, qui eux-mêmes attirent les oiseaux.

Les prairies fleuries s'installent partout

Les prairies trouvent leur place partout, dans les parcs, dans les espaces communs des zones d'activité, au bord des routes, des voies d'eau, des canaux. Elles peuvent occuper des milieux secs ou humides. Les prairies fleuries, grâce à leur végétation, peuvent également jouer un rôle de régulation en limitant le ruissellement et les inondations.

Créer de véritables refuges

L'entretien de la prairie fleurie se fait sous forme de fauchage, sans broyage. Il faut tenir compte des dates de nidification des oiseaux et de reproduction pour les petits animaux et pour les plantes. Il faut donc attendre la fin de l'été ou l'automne pour effectuer la fauche des prairies fleuries. La fauche n'est pas effectuée d'un seul coup sur l'ensemble de la parcelle pour garder des possibilités de refuge pour la faune de la prairie. Les plantes fauchées sont laissées sur place pendant plusieurs jours. Ce délai permet aux petits animaux de se trouver un nouveau refuge et aux graines de tomber sur le sol.
Pour les prairies fleuries avec des fleurs vivaces, les semis d'automne (septembre-octobre) sont recommandés. En effet, à cette saison, les plantes s'installent facilement. Elles ne souffrent pas d'un manque d'eau ou de fortes chaleurs, et ne subissent pas la concurrence des mauvaises herbes. En raison de ces conditions favorables, il est conseillé de baisser les doses de semis.
Les semenciers proposent des mélanges prairies fleuries adaptés aux différents types de sol : pauvres ou riches, limoneux ou argileux, secs ou humides... Ils conseillent pour le maximum de réussite de ne pas enrichir le sol et de choisir une exposition ensoleillée. Ces mélanges contiennent souvent des graminées, des fleurs sauvages dont des annuelles qui assurent le fleurissement dès la première année. Si les conditions sont bonnes, on peut compter sur une prairie fleurie pendant plus de 5 ans.
Les prairies fleuries suscitent beaucoup d'intérêt. Ainsi, à Maisons-Alfort, le service espaces verts a d'abord expérimenté la mise en place de prairies fleuries à petite échelle. Cette technique étant nouvelle, il était nécessaire de vérifier la réussite de ce fleurissement en ville. Après des résultats positifs, 3.600 m2 de prairies fleuries ont été réalisés dans 3 parcs. Pour étaler le fleurissement, des semis ont été effectués en mai et en septembre pour des fleurissements d'été et d'automne.

La Boutique : posters, semences, jeux éducatifs...

semencemag.fr

LG
MD
SM