L'ail, allié naturel de notre santé

Depuis toujours, l'ail est utilisé comme plante aromatique pour parfumer les plats. Ses qualités nutritionnelles et médicinales, elles aussi, sont connues depuis fort longtemps, comme en témoignent les écrits de grands noms de l'Antiquité comme Homère, Hippocrate, Aristophane ou encore Aristote. En fait, l'ail est un véritable « alicament », qui combine les vertus d'un aliment et d'un médicament.

Ail en vente sur un marché © Gnis-Philippe Roux

Le secret des pyramides...

Les remarquables propriétés nutritives de l'ail étaient déjà reconnues au temps de l'Egypte des pharaons. L'historien Hérodote rapporte que les ouvriers employés à la construction des pyramides recevaient quotidiennement une ration d'ail pour leur donner la force nécessaire à ce travail épuisant. L'ail était tellement apprécié qu'il fut élevé au rang de divinité et que Kheops en fit graver l'image à l'intérieur de sa pyramide !

Les Grecs connaissaient aussi les vertus fortifiantes de l'ail. Les athlètes qui participaient aux Jeux Olympiques en croquaient une gousse avant l'effort.

Une véritable panacée

L'ail frais, lorsqu'il est épluché ou broyé, produit de l'allicine aux propriétés antibiotiques reconnues et de l'ajoène qui est anticoagulant. C'est pourquoi l'ail est utilisé comme prophylactique dans diverses affections : dysenterie, typhoïde, choléra, peste, diphtérie... L'ail permet également de combattre l'hypertension car il provoque la vasodilatation capillaire. En outre, l'allicine possède une action inhibitrice sur les tumeurs, d'où sa réputation d'anticancéreux.

Globalement, l'ail possède une impressionnante série de propriétés médicinales reconnues par les scientifiques : antiseptique, bactéricide, dépuratif, diurétique, vermifuge, anticancéreux, fébrifuge, aphrodisiaque, hypotenseur... Ce qui explique qu'il soit considéré depuis l'Antiquité comme une véritable panacée.

Histoire marseillaise

L'anecdote qui suit illustre bien l'importance des propriétés médicinales de l'ail. Lors de la grande peste de Marseille, en 1762, 4 voleurs arrêtés pour pillage furent graciés pour avoir révélé le secret de leur immunité face à la maladie : un élixir à base d'ail, connu depuis sous l'appellation de «  vinaigre des 4 voleurs  » .

La France, terre d'élection de l'ail

Tournée sur le SIA 2015

L'ail est toujours utilisé pour se soigner au quotidien. C'est ainsi qu'il existe des remèdes simples pour combattre les maux de gorge, soulager les piqûres de moustiques ou de fourmis, arrêter les rhumes de cerveau, atténuer les douleurs liées aux rhumatismes, aux foulures, aux entorses... Il peut donc s'avérer bien utile d'avoir toujours chez soi des gousses d'ail prêtes à l'emploi.
L'ail est introduit en Gaule par les Romains. Les gaulois en font rapidement une grande consommation. Plus tard, Louis le Pieux, fils de Charlemagne, ordonne la culture de l'ail dans les jardins royaux. Mais c'est surtout sous le règne d'Henri IV (1553-1610) que l'ail connaît ses lettres de noblesse. Le grand-père du futur roi frotte les lèvres du nouveau-né avec une gousse d'ail pour le protéger du mal et lui conférer la force du chef, respectant ainsi une tradition béarnaise !
LG
MD
SM