La santé des plantes, c'est la nôtre

On a parfois tendance à penser que tout ce qui est naturel est bon pour la santé. En fait, c'est loin d'être le cas : la majorité des végétaux ne sont pas comestibles. De plus, les plantes cultivées peuvent subir des attaques de parasites ou de maladies, avant ou après la récolte. Dans certains cas, ces attaques peuvent transformer des plantes destinées à l'alimentation en produits toxiques ! La qualité des aliments d'origine végétale, c'est d'abord la santé des plantes, qui commence par celle des semences...

Les semences, un bien précieux

Depuis les débuts de l'agriculture, les semences sont un bien précieux. Disposer de semences de qualité est en effet fondamental pour espérer des récoltes abondantes et saines. Au XVIIIe siècle, les travaux de l’abbé Tillet démontrèrent que la présence d’agents infectieux sur la semence était responsable de la carie du blé qui détruisait les grains... et les récoltes. Il montra qu’il était possible de lutter contre cette maladie en lavant les grains à l’eau de cendres. Le principe de la protection des semences était né.

La protection des semences aujourd'hui

Aujourd'hui, pour lutter contre les parasites et les maladies, on protège directement la graine d'une fine couche de produit. Il n'est plus nécessaire de faire un traitement sur la totalité de la surface des champs. Cette technique présente également des avantages pour l'agriculteur qui économise des heures de travail, des manipulations, des coûts de produits.
Chargement en cours...

La culture du blé expliquée aux élèves, épis et machines à l'appui !

Claudine Delassus, membre du réseau Le Savoir Vert, présente la culture du blé, du labour à l'utilisation des pailles.

Le traitement des semences consiste à recouvrir les graines d'une fine couche de substances actives afin de les protéger contre les maladies et les parasites. Seule la semence est en contact avec le produit. Cela constitue un progrès pour l'environnement. Ainsi, pour le blé, un traitement appliqué à la surface des grains est équivalent à 70m² pour une culture d'un hectare, alors qu’un traitement par pulvérisation en champ couvre les 10.000 m².
L'ergot des graminées est une maladie provoquée par le développement d'un champignon. Or, ce champignon produit une toxine qui contamine les grains. Si des grains contaminés sont utilisés en alimentation humaine, pour faire du pain par exemple, ils constituent un poison violent. Pendant des siècles, l'ergot du seigle en particulier, fut responsable d'une maladie souvent mortelle. Désignée au Moyen-âge par le terme de feu de la Saint-Antoine ou mal des ardents, elle provoquait des troubles circulatoires pouvant aller jusqu'au développement de gangrènes, ainsi que des problèmes musculaires et neurologiques comme des délires et des hallucinations.
LG
MD
SM