Ces légumes qui viennent d'ailleurs...

La diversité des plantes cultivées dans le monde est impressionnante, même si l’homme ne tire la très grande majorité de ses ressources alimentaires que d’une trentaine d’espèces. Le légume le plus consommé est la pomme de terre. Viennent ensuite le manioc, la patate douce, la tomate, le chou, l'oignon... En Europe, on a parfois l'impression que les légumes que l'on trouve sur les marchés sont là depuis toujours. Qu'en est-il vraiment ?

Depuis l'Antiquité

Certains légumes sont effectivement connus et consommés en Europe depuis l'Antiquité. Ce sont les fèves, les lentilles et les pois, les navets, les choux pommés, les oignons, les carottes. Le panais, qui fait aujourd'hui partie des légumes ''oubliés'', était également présent dès cette époque. Mais la grande majorité des espèces actuellement consommées ne sont apparues que bien plus tard. Originaires de contrées lointaines, elles ont été introduites au gré des migrations, des explorations, des guerres et des échanges commerciaux.

Au fil du temps...

Certains légumes ont été rapportés d'Orient à l'occasion des premières croisades. Il s'agit notamment des artichauts, des épinards, des aubergines... Une autre vague très importante d'introduction a suivi la découverte de l'Amérique en 1492. Les tomates, les pommes de terre, les haricots, les poivrons et les piments, ou encore les courges ont alors rejoint la vieille Europe. Par la suite, l'apparition de nouveaux légumes a été plus rare. Elle s'est faite par introduction de plantes ''exotiques'', comme le crosne originaire d'Extrême-Orient, ou encore comme pour l'endive, avec l'invention d'une technique de culture par un jardinier belge au milieu du XIXe siècle.

Les nouvelles variétés aujourd'hui

De nos jours, les nouvelles variétés de légumes sont obtenues grâce à un patient travail de sélection réalisé par des entreprises semencières très diverses : sociétés familiales, coopératives agricoles, filiales de groupes internationaux. Pourquoi créer de nouvelles variétés ? Pour améliorer les qualités des plantes. Ces qualité peuvent être agronomiques (résistance aux maladies) ou concerner plus directement les consommateurs avec un travail sur les saveurs, les couleurs ou la durée de conservation.
Chargement en cours...

Histoire de la pomme de terre

M. Chauvet, ethnobotaniste à l'INRA, brosse le tableau de l'implantation de la pomme de terre en Europe. Sur les traces de Parmentier (extrait), ©Métaphore Production, 2011

Chargement en cours...

Créer une diversité de goûts, de formes, de couleurs avec la création de nouvelles variétés

D. Gabillard, Directeur de Recherche chez Vilmorin, présente la création variétale - De la graine à l'assiette (extrait) - Metaphore production - Documentaire diffusé sur France 3

Le concombre serait l'une des plus vieilles plantes potagères du monde. Des archéologues ont identifié en Birmanie des graines datant de plus de 7000 ans avant JC. Le concombre poussait à l’état sauvage sur les contreforts de l’Himalaya. Domestiqué très tôt en Chine (5000 ans avant JC), il a rapidement été diffusé vers l’Ouest. On trouve mention officielle de sa présence en France dès le IXe siècle, lorsque Charlemagne en ordonna la culture dans ses domaines. La Quintinie, agronome français sous Louis XIV, inventa la culture du concombre sous abri afin d'en avancer la récolte et de le servir plus tôt au roi. Si Charlemagne l'a introduit dans tout son empire, c'est Christophe Colomb qui l'emméne en Amérique. Les Indiens et les colons en développèrent la culture sur tout le continent américain.
LG
MD
SM